Décès du Professeur Brahim Lahlou, ancien doyen de la faculté des sciences

Institutionnel

Le professeur Brahim Lahlou est décédé le 26 aout dernier. Professeur des universités depuis 1974 spécialiste de la physiologie des régulations, il avait commencé sa carrière à l'UNS au laboratoire de physiologie. Il a été doyen de la faculté des sciences et directeur du centre d'études et de recherche de biologie et d'océanographie médicale (CERBOM) dans les années 90.

30-08-2018

Né le 17 février 1936, ancien élève instituteur en Algérie, ancien élève de l’école normale supérieure de Saint Cloud où il sera assistant, agrégé de sciences de la vie et docteur ès sciences, il était spécialiste de la physiologie des régulations.
Après avoir été chercheur à Columbia University (New York, USA), il intègre en 1970, le CNRS, au sein du laboratoire de biologie marine du CEA à Villefranche-sur-mer dirigé par le Dr. Jean Maetz. Nommé professeur des universités en 1974, il rejoint le laboratoire de physiologie de la faculté des sciences de l'Université Nice Sophia Antipolis. Il crée et dirige ensuite le laboratoire de physiologie et biologie cellulaires des organismes aquatiques qu’il fait évoluer pour devenir le laboratoire de physiologie cellulaire et moléculaire (UMR CNRS).

Ses recherches sur la compréhension des mécanismes hormonaux assurant la régulation des échanges d’eau et d’ions ont contribué à des avancées importantes en biologie. Pendant cette période, il a également été doyen de l’UFR Sciences et directeur du CERBOM (Centre d’études et de recherches de biologie et d’océanographie médicale, Nice 1990-1992).


Possédant de réelles qualités humaines, d’une grande culture à la fois générale et scientifique, exigeant, il aura marqué des générations de chercheurs et d’étudiants. Son érudition lui permettait de rattacher toujours le moindre détail à des questions scientifiques fondamentales. Il a permis à son laboratoire de rayonner sur la scène européenne et internationale, comme en témoignent les collaborations entre son unité et de nombreux organismes de recherche et universités étrangers. Il a été auteur de nombreux livres, revues et publications dans des journaux d’audience internationale, et également d’ouvrages destinés au grand public. Il a été précurseur de recherches réalisées avec l’industrie pharmaceutique. Il a dirigé de nombreuses thèses et formé à la démarche scientifique un grand nombre de doctorants qui ont par la suite intégré l’université, le CNRS ou d’excellents laboratoires privés.


C’était un pédagogue hors pair, très engagé au service de la formation des étudiants. Il a été responsable de la préparation aux concours de l’enseignement secondaire, agrégation et Capes.
Par son écoute et sa disponibilité, il était autant apprécié par ses collègues et ses collaborateurs que par les étudiants.


L’enterrement est prévu le Mardi 4 Septembre, à 11h au Cimetière des Vallées (appelé aussi cimetière du Vallon du Roguez), direction Nécropole de Nice, 06670 Colomars/Castagniers (sur la Nationale M6 202, après le Pont de La Manda, direction Nécropole de Nice, le cimetière se trouve juste avant le Crématorium de Nice).

Partager cet article :