écri+ pour aider les étudiants à améliorer leur français

Formation

Depuis la rentrée 2018, tous les étudiants inscrits en licence bénéficient d’une formation en français écrit, destinée à renforcer leurs compétences orthographiques et grammaticales. L’objectif : mieux écrire pour se faire mieux comprendre et valoriser ses productions. Cette formation entre dans le projet national écri+ pour lequel Université Côte d'azur a obtenu des financements et noué des partenariats avec d'autres établissements d'enseignement supérieur.

15-11-2018

Impliquée dans la dynamique de transformation pédagogique d’Université Côte d'Azur, la formation aux compétences écrites est un dispositif mixte, alliant les ressources du numérique et l’accompagnement personnalisé. En première année, le focus est mis sur l’orthographe grammaticale et lexicale, et sur le vocabulaire. Les étudiants commencent par un test qui leur permet d’évaluer leur maîtrise actuelle du français écrit. « Dès ce test, en répondant à des questions conçues pour le français universitaire, les étudiants voient où ils en sont concrètement et commencent à apprendre grâce à des corrigés ciblés et une évaluation personnalisée », explique Geneviève Salvan, responsable de la formation et pilote du projet écri+ à Nice.

À l’issue du test, les étudiants suivent les cours sur la plateforme moodle dédiée aux compétences transversales. Simultanément, ils sont accueillis dans des permanences et des ateliers de soutien (voir le témoignage de Julien ci-dessous), encadrés par des étudiants avancés et une enseignante recrutée spécifiquement pour le projet. À la fin du premier semestre, les étudiants qui en auront besoin seront orientés vers des ateliers de remise à niveau, qui leur permettront de travailler de manière personnalisée, en petits groupes, sur des aspects du français qu’ils maîtrisent moins bien. Grâce à une équipe motivée et très impliquée d’étudiants tuteurs, d’enseignantes et d’enseignantes-chercheures, d’ingénieurs pédagogiques, la formation se déploie au plus près des étudiants, sur les campus.

En collaboration avec le CAP (Centre d’Accompagnement Pédagogique), sont menées, conjointement au déploiement de la formation, une réflexion sur des pratiques pédagogiques nouvelles et des expérimentations de terrain (forum scénarisé, glossaires collaboratifs, remédiatisation de contenus en vue de les mettre à disposition des partenaires du projet écri+).

Université Côte d'Azur engagée également au niveau national

UCA est également, au plan national, le pilote de l’action Formation du projet écri+, dont l’objectif est de coordonner la réalisation et la mise à disposition d’offre de contenus pédagogiques, articulés étroitement à la future certification nationale. Piloté par l’UOH (Université Ouverte des Humanités) et regroupant 16 établissements d’enseignement supérieur, le projet écri+ a été sélectionné dans le cadre de l’appel à projet « Nouveaux Cursus à l’Université » du Programme Investissements d’avenir 3 (PIA3) du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et du Commissaire Général à l’Investissement. Il bénéficie d’un financement de 9,332 millions d’euros sur 10 ans.

Julien, étudiant en master de lettres classiques engagé dans les compétences écrites

Étudiant en première année de Master de Lettres Classiques, Julien se destine à l’enseignement ou à la recherche. En guise d’emploi étudiant, il a choisi de s’engager dans ce projet d’amélioration du français des étudiants. Nous l’avons rencontré sur le site de la permanence qu’il tient à Valrose, le vendredi entre 9h et 13h.
Ce jour-là, faute de voir se présenter spontanément des étudiants de Licence, il n’hésite pas à proposer ses services à ceux qui sont en train de passer leur test d’anglais.
Son ambition est d’apporter un visage humain au dispositif de formation. Il propose une forme de cours particulier et surtout du dialogue, en parallèle des modules de formation dispensés au format numérique et réalisables au rythme de chacun (aucun volume horaire n’est imposé).
Les étudiants, après avoir passé un test d’évaluation en ligne, se trouvent en effet orientés vers différents modules (cours et exercices) de mise à niveau, disponibles toujours en ligne. Ils ont également accès à une plateforme d’échanges où adresser leurs questions et leurs remarques à des personnels du dispositif comme Julien.
À la fin du semestre, ils seront évalués sur n’importe lequel des points abordés.

Partager cet article :