Youtube, Un média de divertissement ? Pas si sûr selon les étudiants

Formation

À l’occasion du festival PlayAzur qui s’est tenu les 18 et 19 février au Palais des Congrès, le site internet d’hébergement de vidéos YouTube a été mis en avant. Plébiscité par les étudiants (74% des visiteurs ont entre 17 et 25 ans) pour s'informer essentiellement (52% des visites sont liées à la recherche d’information), nous sommes allés à leur rencontre.

01-03-2017

Trouver un étudiant utilisant YouTube dans le cadre de ses études ou pour sa recherche personnelle n’est pas bien compliqué. Il suffit de parler rapidement avec quelques personnes à la sortie d’une bibliothèque pour se rendre compte de l’ampleur du phénomène YouTube chez les jeunes.

Bastien est en Master 1 Management du Sport. S’il confesse que son temps passé sur YouTube est principalement pour se divertir, il affirme également utiliser YouTube pour ses études « Y’a toujours quelque chose sur YouTube quand on cherche de l’information ». Ce qui a la cote chez nos étudiants, ce sont les chaînes de vulgarisation. Livio en L3 Sciences de la Vie et de la Santé le concède « les études m’ont amené à regarder ce genre de chaîne [les chaines de vulgarisation] ». Il reste toutefois assez critique sur la question et ne s’intéresse qu’aux chaines de vulgarisation sérieuses. Il admet cependant que l’information qu’il recherche est souvent plus liée à sa culture personnelle qu’à sa recherche universitaire. Morgane en Master 2 Sociologie confirme cette idée. Mathilde en première année de Médecine est aussi adepte des vidéos d’information, elle est toutefois honnête et affirme que rien n’est lié aux cours. C’est aussi le cas de Cyrille et Danny tout deux doctorants respectivement en mathématiques et en informatique. Leur usage de Youtube est principalement pour la culture générale. « J’aime regarder des vidéos de vulgarisation et d’humour. Le message passe beaucoup mieux avec ce genre de chaîne qu’avec les vidéos théoriques ».

Qu’en est-il des vidéastes de vulgarisation ? Linguisticae, auteur d’une chaîne de vulgarisation de linguistique le dit clairement « J’aide les étudiants, il y a même une hausse de visionnage pendant les périodes de partiel, mais ce n’est pas la seule catégorie que je vise. » Il admet avoir une importance sur le plan scolaire « Les étudiants m’écrivent et des enseignants utilisent même mes vidéos. », mais il n’en fait pas son objectif principal. Son but est d’intéresser les gens sur des questions qu’il juge essentielles. Alice en Licence 1 Histoire assiste à la conférence de Linguisticae sur la politique et YouTube. Elle est aussi très friande de l’usage de YouTube dans ses études. Ce qu’elle aime : les chaînes tenues par des professeurs d’histoire. Ces exposés l’aident beaucoup dans ses études. Là encore, ce ne sont pas les études qui ont fait cette habitude mais bien les habitudes qui ont migré. « Je regardais déjà ce genre de vidéo avant par intérêt personnel. »

Violaine Hervy

Partager cet article :