IAE France

Gaston Berger, directeur de l’Enseignement Supérieur au Ministère de l’Éducation, crée les premiers IAE en 1955. Etablissements d’un genre nouveau inspirés du modèle américain, les IAE offrent des filières de gestion rattachées aux universités.

Naissance

L’origine des IAE remonte aux années 50. A l’époque, en France, il n’existait pas de filière gestion au sein de l’université. Aux Etats-Unis, en revanche, l’essor économique est alimenté par des fournées d’ingénieurs et de gestionnaires issus des meilleures Business Schools rattachées aux universités. En pleine reconstruction, la France manque cruellement de cadres alors que s’amorcent les Trente Glorieuses. En 1955, Gaston Berger, Directeur de l’enseignement supérieur au Ministère de l’Education nationale, crée les Instituts d’administration des entreprises (IAE). Il souhaite alors renouveler l’enseignement supérieur et projeter une université ouverte sur l’entreprise en s’inspirant du modèle américain.

Les premiers IAE ont d’abord été les instituts d’un seul diplôme, le CAAE (Certificat d’Aptitude à l’Administration des Entreprises – devenu Master MAE), avec un positionnement pionnier sur la « double compétence ». Ce diplôme avait pour but de donner une compétence en gestion aux ingénieurs et étudiants diplômés des facultés de Droit, de Lettres et de Sciences, principalement. Diplôme-phare des IAE, conçu de façon à pouvoir être suivi en un an en cours du soir, c’est un mini-MBA à la française : l’enseignement repose sur la méthode des cas, approche innovante à l’époque.

Evolution

Les IAE ont « grandi » dans les années 70 avec d’une part la reconnaissance progressive des sciences de gestion au sein des universités (diplômes d’Etat, Concours d’Agrégation, DEA et programme doctoraux, accueil de la gestion au CNRS) et d’autre part le développement novateur dans l’univers universitaire de partenariats avec le tissu économique et le monde des affaires (professionnalisation des diplômes, formation continue, conseils aux entreprises). La création de diplômes de référence en management se fera au cours de cette période avec la MSG (Maîtrise de Sciences de Gestion), la MSTCF (Maîtrise des sciences techniques comptables et financières) et les DESS.

En 2005, la réforme LMD change la donne et le paysage de l’enseignement supérieur. Dans ce nouveau schéma, les IAE sont très bien placés pour drainer les meilleurs candidats et devenir des filières d’élite, car la transformation des MSG et des DESS en masters, n’a fait que renforcer la ressemblance déjà grande avec les écoles privées ou consulaires.

Aujourd’hui, le Réseau compte 32 IAE, aux histoires singulières dans leur contexte propre, universitaire et régional.

Dates clés

1955 : Création des 5 premiers IAE : Aix-en Provence, Bordeaux, Dijon, Rennes et Toulouse
1956 : IAE Caen, Grenoble, Lille, Montpellier, Paris et Poitiers
1957 : Création de l’Association nationale des IAE (IAE FRANCE) et des IAE Lyon, Nancy et Strasbourg
1958 : IAE Nantes
1963 : IAE Pau-Bayonne et La Réunion
1966-67 : IAE Clermont-Ferrand et Nice
1974 : IAE Amiens
1985 : IAE Orléans
1988 : IAE Metz
1990-91 : IAE Corte, Perpignan, Rouen et Savoie Mont-Blanc
1996 : IAE Tours et Valenciennes
2001 : IAE Brest
2007 : IAE Gustave Eiffel et Limoges
2013 : IAE La Rochelle