Colloque interne des doctorant.e.s du LAPCOS

Quand ? Le 22-05-2019,
de 08:30 à 18:30
Où ? Pôle Saint Jean D'Angely - salle 2B48
S'adresser à Isabelle Milhabet
Participants Doctorants du LAPCOS
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

La journée complète sera consacrée aux présentations prioritairement des doctorant.e.s de deuxième année ainsi qu'à ceux.celles qui projettent de soutenir leur thèse d'ici fin décembre.

Colloque Interne des Doctorants LAPCOS

9h15-9h30  MOUSA Majdi

Directeurs de thèse. Joël CANDAU & Philippe HAMEAU

Le baptême du feu : les styles de coping des soldats face à l’incertitude du combat

L’objet de mon étude est d’identifier les styles de Coping réels et théoriques pour faire face à l’incertitude et au hasard de combat ; c’est--dire, ceux qui sont employés par les soldats eux-mêmes pendant le combat et ceux qui sont proposés par la formation militaire précédant à l’engagement. En conjuguant méthodes qualitatives et quantitatives, notre objectif est de documenter et mieux comprendre : 1/ Comment la culture militaire française définit l’incertain en tant que facteur de stress au combat, ainsi que les techniques de faire face qu’elle enseigne à ses membres pour surmonter cette expérience difficile. 2/ Comment les soldats appréhendent la situation d’incertitude et quels sont les efforts cognitifs et comportementaux mis à l’œuvre pour faire face à ce facteur de stress. Ensuite, l’objectif sera de tester l’efficacité́ de la culture militaire française en termes de « tough or easy culture ? » et de comparer différentes cultures militaires.

Incertitude, combat, coping, anthropologie de l’incertitude, théorie de guerre.


9h30-9h45 HARRAR ESKINAZI Karine

Directrice.eur de thèse. Sylvane FAURE & Bruno DE CARA

Dyslexies développementales et méthodes de remédiation

Trois hypothèses théoriques, phonologique, visuo-attentionnelle et intermodalitaire orientent actuellement les recherches sur les interventions thérapeutiques mises en œuvre afin de réduire le trouble d’identification du mot écrit impliqué dans les dyslexies développementales. De nombreuses études ont tenté de valider de façon exclusive des conduites de remédiation selon ces trois hypothèses causales. Or, l’évaluation de ces compétences chez les sujets dyslexiques montre une grande hétérogénéité clinique avec une majorité d’enfants présentant des déficits mixtes. Cependant, aucune étude n’évalue les bénéfices de l’association de ces différents entrainements sur les compétences en lecture. Une étude, en cours, contrôlée et randomisée, associe ces trois types d’entrainements dans une approche remédiative plurifactorielle des troubles du langage écrit auprès d’enfants et d’adolescents dyslexiques âgés de 8 à 12 ans. Chaque participant effectue un entrainement phonologique, un entrainement visuo-attentionnel et un entrainement intermodalitaire, d’une durée respective de 2 mois, 15 minutes par jour. Les résultats obtenus en pré et post tests seront analysés afin d’évaluer les effets liés à cette intervention sur les compétences en lecture, en orthographe et en compréhension écrite. La perception du trouble par le participant et par ses parents sera évaluée par un questionnaire au moyen d’une échelle de Likert. Cette étude devrait permettre d’évaluer l’efficacité d’une intervention de soin dans un contexte clinique afin de participer à une meilleure compréhension et prise en charge des troubles du langage écrit.

Dyslexie, remédiation, phonologie, visuo-attention, inter-modalité


9h45-10h AUBARD Sylvaine

Directeur de thèse. Philippe HAMEAU

Entre nature et culture, liance et reliance des humains au monde végétal

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, un double tournant anthropologique amène les humains à coopérer différemment et à redévelopper leurs liens avec leur environnement naturel et les autres espèces vivantes de la planète. Ce phénomène provient, d’une part, de l’ouverture des frontières qui permet d’appréhender d’autres mondes et d’élargir la communication à un niveau global, et, d’autre part, d’un besoin de reliance, à soi, à l’autre et au monde terrestre de manière globale. Ce besoin de reliance a permis de mettre en évidence l’influence mutuelle qui existe entre les humains et leur environnement naturel et a engendré une prise de conscience écologique face aux dégâts causés par le capitalisme industriel. c’est ainsi que nous vivons actuellement dans « l’ère de la Transition » qui vise à rechercher un nouveau modèle économique et social, basé sur le développement durable, sur une nouvelle manière de consommer, de produire, de travailler, de vivre ensemble et, au final, d’être plus résilient. Dans ce contexte, les potagers urbains se développent partout dans le monde, permettant aux humains de se relier toujours un peu plus à la Nature. Ces nouvelles relations avec le monde du Vivant entrainent une nouvelle organisation de l’espace, une nouvelle manière d’être au monde et de nouveaux rapports d’échelle temporelle. Cette évolution témoigne ainsi d’un changement quant aux représentations du Vivant, qui peuvent s’étendre de la simple recherche d’une hygiène de vie plus naturelle à l’éveil des sens et l’ouverture empathique. Ma recherche vise à analyser cette palette des représentations du Vivant à travers plusieurs potagers maralpins.

Anthropologie écologique, Coopération, Reliance, Vivant, Communs


10h-10h15 NATIVEL Alexandre

Directeurs de thèse. SCHADRON Georges et PRIOLO Daniel

Implications de l’essentialisme psychologique dans le paradigme de la menace du stéréotype

Un champ important de la psychologie sociale est d’étudier les effets délétères de la menace du stéréotype sur les performances intellectuelles afin d’en dégager des stratégies de réduction. Nous avons déjà montré que le fait d’expliquer les différences en mathématiques, entre hommes et femmes, de façon plus ou moins essentialiste (i.e., de façon plus ou moins « naturelle ») pouvait moduler les performances à une tâche dans ce même domaine. Ainsi, le fait de présenter ces différences comme essentialiste (e.g., liées au génétique) pouvait altérer les performances. Sachant cela, nous nous sommes demandé si une situation de menace du stéréotype pouvait elle-même moduler l’adhésion à la croyance essentialiste. Nous avons donc mené deux études afin de vérifier cette hypothèse. Dans celles-ci, nous mesurions l’adhésion à cette croyance d’étudiantes que nous confrontions à des situations plus ou moins menaçantes au préalable. Dans la première étude, nous avons montré que ce sont les personnes les moins menacées qui adhéraient le plus à l’essentialisme. Cela peut s’expliquer par une attente d’échec pas assez forte car les participantes ne passaient pas de tâche. Dans la deuxième étude, les participantes effectuaient bel et bien une tâche de mathématiques et nous faisions également des inductions d’échec. Nous avons montré que la présence ou l’absence d’une induction était décisive dans l’adhésion à l’essentialisme. Ainsi, lorsqu’une participante était menacée et qu’elle pensait avoir échoué, elle adhérait plus à l’essentialisme. Ces deux études seront présentées plus en détails et seront discutées à travers les résultats globaux de nos travaux.

Menace du stéréotype, essentialisme, performances, mathématiques, échec


10h15-10h30 ZANCHET Livia

Directeur.rice de thèse. Jean-Michel VIVÈS & Analice PALOMBINI (UFRGS/Brésil)

La notion d’expérience dans le contexte de la Gestion Autonome de la Médication (GAM) au Brésil

En 2009, en partenariat avec le Canada, le Brésil a démarré la mise en œuvre de la stratégie dite de Gestion Autonome de la Médication (GAM), laquelle vise à augmenter le pouvoir de négociation des usagers en santé mentale en ce qui concerne la prise de décision quant à leurs traitements psychiatriques, et ce, de façon à élargir le dialogue entre eux et l'équipe qui les accompagne. Cette thèse est née à partir de la proposition d’étudier l’ensemble des dix ans de publications sur la GAM, en prenant comme notion clé de notre étude, l'expérience. Cette notion apparaît fréquemment dans ces productions, mais étant donné la multiplicité des sens qu’elle peut avoir, elle peut se vider de signification et de pertinence, voire verser dans la généralisation là où l’on devrait singulariser. Nous avons pris les presque trente articles publiés sur la question durant cette période et nous avons, tout d’abord, présenté et discuté les différentes utilisations du mot expérience. Ensuite, nous avons discuté l'accès à l'expérience du sujet dans le contexte de la stratégie GAM et, finalement, nous avons travaillé cette notion dans la santé mentale avec les auteurs qui sont dans le champ de la psychanalyse et de la décolonisation, de façon à donner lieu à la particularité de la réalité brésilienne.

Expérience, GAM, santé mentale, savoir expérientiel, autonomie


10h30-10h45. Un quart de débat général et retour aux questions

PAUSE café 10h30-11h


SESSION 2 11h-12h30 modérateur D. Vistoli

11h-11h30 DE MACEDO MAIA Victor & RAYMONDIE Romain Directeurs de thèse. Dirk STEINER & Laurent CAMBON

How organizational context and climate determine leader behavior and fear of backlash in crises

Organizational crises can impose different types of behaviors and emotional displays on leaders. However, these actions are not always congruent with leaders’ gender roles, which can result in a backlash. Therefore, in the context where the features needed for effectiveness are not aligned with gender prescriptions, a gap between behaviors perceived as effective and those enacted can result, especially in certain organizational climates. We test this hypothesis in two glass cliff contexts (financial vs. relational) and two organizational climates (traditional vs. inclusive). Given that stereotypical masculine characteristics are perceived as suited for financial crises whereas feminine characteristics are acknowledged in relational ones, we expect a difference between what is perceived as effective and what is enacted when the crisis context and gender stereotypes are incongruent, due to a perceived fear of backlash. The organizational climate may attenuate (e.g., inclusive) or accentuate (e.g., traditional) this gap.

Organizational crisis, organizational climate, gender stereotypes, backlash


11h30-11h45 IBOUANGA Sosthène

Directeurs de thèse. Joël CANDAU & Philippe HAMEAU

Le Parc national de Moukalaba-Doudou au Gabon : un territoire conflictuel aux enjeux complexes.

L’idée de renouer avec ses origines via la Nature a inondé la pensée occidentale notamment, aux Etats-Unis avec la création du premier parc naturel de Yellowstone dès 1872. L’idéologie conservationniste de l’époque consistait à soustraire la Nature de l’emprise des activités anthropiques afin de lui redonner et garantir sa naturalité. Cette conception de la nature sauvage, vierge, intacte et à l’abri du prédateur (Homme) va connaître un écho favorable en Europe avec la création de plusieurs aires protégées pour rétablir le lien avec le passé et sauvegarder la mémoire identitaire. Cette logique identitaire, bien que déjà connue par certains peuples à travers le monde, en l’occurrence les peuples africains, va vite se transformer en une logique écologique afin de répondre efficacement à la menace environnementale planétaire. Pour y remédier, naît l’idée de la création de parcs nationaux à travers le monde. Toutefois, cette création entraîne parfois une vague d’expulsions radicales des communautés locales de leurs territoires ancestraux. Ces conflits territoriaux locaux entre environnementalistes et populations locales que connaît aussi le parc national de Moukalaba-Doudou ne sont que la résultante de deux logiques opposées de penser et de concevoir le territoire mis en parc. Cette étude s’intéresse aux activités cynégétiques, sur la dualité rurale/urbaine, sur les questions de transmission du bagage culturel des ruraux, sur la vision que les populations ont du politique (les techniciens sont souvent conçus comme inféoder aux politiques), etc. Nos échelles d'analyse sont locales, régionales et nationales.

Parc national, Représentations sociales, Conflits, Territoire, Biodiversité.


11h45-12h RAMZAOUI Hanane

Directrices de thèse. Sylvane FAURE & Sara SPOTORNO (Keele University, United Kingdom)

Capture attentionnelle dans le vieillissement

L’attention sélective, qui permet de prioriser l’information pertinente et d’inhiber l’information non- pertinente, est essentielle à l’adaptation de l’individu à son environnement. Son efficience dépend de plusieurs processus incluant l’identification et la sélection de la cible, la suppression proactive de possibles distracteurs, et le désengagement efficace des distracteurs non-pertinents qui capturent l’attention. L’hypothèse dominante pour expliquer les changements cognitifs liés à l’âge soutient que ceux-ci sont principalement expliqués par des difficultés d’inhibition des informations non- pertinentes. Ses difficultés conduiraient à une plus grande distractibilité chez les adultes âgés comparés aux jeunes. A partir d’une tâche de recherche visuelle d’objets dans des scènes réalistes (e.g., photographie d’une cuisine), l’une des études de ma thèse avait pour objectifs d’investiguer les différences liées à l’âge dans la capture attentionnelle (et sa possible modulation par des facteurs top-down, cognitifs) et de spécifier l’origine du déficit d’inhibition lié à l’âge. Les mouvements oculaires - probabilité de fixer les objet-distracteurs et temps de fixation sur les objet-distracteurs - ont été analysés chez 64 participants sains : 32 âgés et 32 jeunes. Mes résultats suggèrent que l’impact plus grand de la distraction sur les habiletés perceptives dans le vieillissement normal serait davantage dû à des difficultés à désengager l’attention rapidement des objets non-pertinents (fixations sur les distracteurs plus longues chez les âgés que chez les jeunes) qu’à une plus grande susceptibilité que l’attention soit capturée par les distracteurs (la probabilité de sélectionner les distracteurs ne varie pas avec l’âge).

Attention spatiale, désengagement attentionnel, inhibition, vieillissement, scènes visuelles.


12h-12h15 CZUSER Adrien

Directeurs de thèse.

Aspects subculturels, socio-cognitifs, et rituels du BDSM communautaire dans le Nord-Est de la France : Étude de cas

À travers l’analyse d’une séance de jeu BDSM réalisée en contexte communautaire, à laquelle il m’a récemment été loisible d’assister en tant qu’observateur-participant, il s’agira, au cours de cette présentation, d’illustrer brièvement et concrètement quelques-uns des principaux axes de recherche développés dans le cadre de ma thèse.

Au sein de la session considérée, nous pourrons ainsi identifier un certain nombre de caractéristiques propres aux dispositifs rituels (entretien de paradoxes cognitifs, production et transformation émotionnelle, exaltation des subjectivités et agentivités, participation des spectateurs...), et, dans une moindre mesure ici, à la configuration subculturelle (communions émotionnelles, apprentissages...) , ainsi qu’aux dimensions socio-cognitives du BDSM (cadrages expérientiels...). Certains des aspects méthodologiques de mon approche seront également couverts par cet exposé. BDSM, sado-masochisme, rituel, subculture, ethnographie cognitive


12h15-12h30. Un quart de débat général et retour aux questions


13h30-13h45

PAUSE Buffet 12h30-13h30


SESSION 3 13h30-15h modératrice M. Bertolino ou I. Milhabet

BELQUAID Sara

Directrice de thèse. Sylvane FAURE

Etude du contrôle cognitif et de la régulation émotionnelle comme facteurs d’hétérogénéité des symptômes du trouble de stress post-traumatique et proposition de traitement individualisé.
Le Trouble de Stress Post-Traumatique (TSPT) est un trouble anxieux sévère qui se développe par suite de l'exposition à un événement vécu comme traumatisant. Pourtant, tous les individus exposés à un événement traumatogène (potentiellement traumatique) ne développent pas nécessairement un TSPT. Aussi, tous ne réagissent pas de la même manière en réponse à un événement traumatogène identique : certains peuvent développer des symptômes, de nature et d’intensité variables, d’autres pas. Le projet de recherche aborde cette thématique de la variabilité interindividuelle dans les mécanismes de résistance et de vulnérabilité à l’émergence du TSPT en prenant en compte l’implication du contrôle cognitif (l’ensemble des processus de haut niveau, notamment de nature attentionnelle et exécutive qui permettent le contrôle adapté de la cognition et du comportement (Gratton et al., 2018)) et de la régulation émotionnelle (la capacité à agir sur ses propres émotions (Gross & Thompson, 2007) dans la modulation de la nature et de l’intensité des symptômes. L’objectif clinique est d’élaborer et valider une prise en charge individualisée tenant compte du profil de chaque patient, tant sur le plan de la symptomatologie que des mécanismes d’auto-régulation sous-jacents.

Trouble de stress post-traumatique, contrôle cognitif, régulation émotionnelle, Neurofeedback


13h45-14h SAMI Selim

Directeurs de thèse. Jean-Michel VIVES & Abdeslam DACHMI

Le groupe thérapeutique sans le groupe : du mauvais œil dans le groupe famille au Maroc à la mauvaise oreille dans le groupe de musicothérapie.

Une question centrale sous-tend la mise en place d’un dispositif à médiation thérapeutique par l’art : le travail en groupe. En effet, la plupart des dispositifs sollicitent l’entité « groupe » comme une scène thérapeutique privilégiée. Le champ de la psychothérapie psychanalytique de groupe, le dispositif de musicothérapie mis en place par Edith Lecourt, encourage les rapports intersujectifs entre patients pour former une entité groupale contenante. Leur thèse est que ce consensus du groupe aura pour fonction de sécuriser l’expression symptomatique du patient, car quoi qu’il réponde, le groupe ne s’effondrera pas, pas à la moindre attaque. Cependant, il nous est apparu un paradoxe à partir de notre clinique : le groupe thérapeutique, quand il vise une unité groupale, leurre le sujet : le patient y est libre de créer, mais à condition que sa création s’inscrive dans le cadre de ce que le groupe ainsi formé considère comme acceptable. Et nous verrons que si le sujet va un petit peut trop loin dans ce que ce type de groupe est capable d'accueillir pour maintenir son homéostasie, il sera soumis à une instance dissuasive : « ne crée pas au-délà de l’œil bienveillant que je pose sur toi ». C’est sur ce dernier point que nous éclairera l’exemple du mauvais œil dans le groupe famille au Maroc. Nous ferons ainsi l’hypothèse que le dispositif de musicothérapie mis en place par Edith Lecourt convoquerait une instance similaire à celle du mauvais œil, que nous

pourrions appeler : la mauvaise oreille.

Groupe, Leurre, Instance dissuasive, mauvaise oreille, Musicothérapies


14h-14h15 ROMEU-GARCIA Raphaël

Directrices de thèse. Galina IAKIMOVA & Isabelle MILHABET

Création et évaluation d’une application mobile pour la dépression et l’anxiété reposant sur les TCC

La dépression et l’anxiété représentent des problèmes de santé publique majeurs préoccupants. Cette situation subsiste et s’aggrave alors qu’il existe à l’heure actuelle des psychothérapies efficaces. Les différentes barrières d’accès aux soins en sont l’une des causes. Afin d’y remédier, les nouvelles technologies sont mises au service de la santé mentale. Dans cette voie, les applications mobiles offrent une grande diversité d’utilisation, une bonne accessibilité et une utilisation possible sur l’instant. Cependant, la plupart d’entre elles souffrent encore d’importants défauts qui nuisent à leur efficacité, à leur utilisabilité ou à leur crédibilité. L’objectif de la thèse est de créer et d’évaluer une application mobile pour la prévention et le soin de la dépression et de l’anxiété. Du fait de la grande diversité des solutions, du manque de cadre théorique et de l’évolution rapide des technologies, le domaine manque cruellement de repères méthodologiques solides. Un des premiers défis est donc la mise en place d’une méthodologie de développement et de validation qui prenne en considération la complexité et la dynamique imposée par le développement d’une application mobile. Les phases de revue de la littérature et de réflexion sur la méthodologie ont amené à la création d’un prototype actuellement en développement. Il devrait contenir les fonctionnalités essentielles dans une forme minimale afin de les évaluer individuellement ; le but principal étant d’orienter les prochaines étapes de recherche et développement pour avancer vers une application testable sur une population clinique.
Dépression, anxiété, TCC, e-santé, application mobile


14h15-14h30 KONAN Vincent

Directeurs de thèse. Joël CANDAU et Arnaud HALLOY

Soigner en Côte d’Ivoire aujourd’hui : Acteurs, stratégies et enjeux.

Les pratiques de santé en Côte d’Ivoire en ce qui concerne l’offre donne une kyrielle d’action et comportement à observer. On constate depuis les années 1990 qui marquent la libéralisation religieuse en Côte d’Ivoire, précédée par le désengagement progressif de l’Etat inhérent aux conclusions de la conférence d’Alma Alta en 1978, l’émergence d’une multiplicité d’acteurs sur le marché de l’offre de soins. On note en effet, la présence de l’Etat, des acteurs religieux diversement identifiés, la médecine traditionnelle... sur l’espace de l’offre thérapeutique en Côte d’Ivoire. Cette réalité montre bien que la santé demeure un enjeu national et rend le marché de l’offre de soins concurrentiel avec la présence d’acteurs aux pratiques, stratégies et logiques variées. Ainsi, dans le cadre de cette présentation, nous questionnerons le champ de l’offre de soins en Côte d’Ivoire comme un espace soumis au jeu de pouvoir à la lumière la théorie de l’acteur stratégique développée par Crozier. Quelle est la configuration actuelle de l’espace de soin en Côte d’Ivoire ? Comment les différents acteurs construisent leur pouvoir ? Quelle sont les logiques sous tendues par les différents positionnements ? Autant de questions que nous essaierons d’examiner dans cette présentation. Nous essaierons d’identifier les acteurs de l’offre, les stratégies mobilisées, et les logiques associées à leurs actes.

Santé, Stratégie, Marché, Acteurs


14h30-14h45 GUERISOLI Simona

Directeur de thèse. Serge LESOURD

L'amour au féminin

Selon Lacan, une femme est capable de deux diverses types de jouissances. L’une, phallique, masculine, est une jouissance contrôlée qui l’inscrit dans les limites ; l’autre est féminine, infinie, sans bordes, et s’éprouve que lorsque une femme accepte de s’(y) abandonner, terme qui traduit la position féminine. De par cette caractéristique, une femme a une essence profondément libre, car capable de se mouvoir entre les deux registres, de choisir de se défaire des limites ou de s’y inscrire. Le questionnement à la base de cette thèse veut sonder en quoi, cette particularité qui fait l’être des femmes, viendrait déterminer leur façon de se positionner dans la relation à l’autre. Pour ce faire, après avoir développé « qu’est-ce qu’une femme » et les trois passions présentées dans l’œuvre lacanienne, sera étudié son positionnement d’aimante envers l’autre aimé. Notre hypothèse soutient qu’une femme peut aller vers l’autre dans l’amour, l’haimour et l’a-more, cette dernière forme de relation étant propre uniquement à son être, donc caractéristique du seul registre féminin. Le matériel servant à soutenir ce raisonnement vient des œuvres littéraires, des rencontres réalisés et de la clinique auprès des femmes victimes de violence.

Amour, Femme, Jouissance, Haine, Passion

14h45-15h. Un quart de débat général et retour aux questions


PAUSE café 15h-15h15

15h15-15h30


SESSION 4 15h15-16h30 modérateur X. Corveleyn

LEROY Anaïs

Directrices de thèse. Sylvane FAURE & Sara SPOTORNO

Traitement des informations sémantiques et émotionnelles durant la perception rapide de scènes visuelles complexes

Lorsque nous regardons une scène visuelle, nous avons accès à un ensemble d’informations perceptives, sémantiques et émotionnelles. Certaines de ces informations vont être traitées isolément et prioritairement, d’autres vont être associées : précisément, les associations entre des informations dites « locales » (les objets de premier plan) et d’autres dites « globales » (contextuelles, d’arrière-plan) ont un rôle prédominant pour permettre à l’observateur de catégoriser la scène en quelques millisecondes. Nous avons étudié ces traitements dans une série de quatre études utilisant un paradigme de présentation visuelle rapide de deux images présentées séparément en vision périphérique. L’étude 1 a montré que les associations sémantiques entre objet et contexte sont liées à nos représentations mnésiques plus qu’à des associations perceptives. L’étude 2 a étendu ces résultats aux informations émotionnelles et a mis en avant deux trajectoires différentes dans les interactions entre informations sémantiques et émotionnelles : le traitement automatique, non conscient des informations négatives est réalisé prioritairement alors que le traitement volontaire, d’évaluation du contenu émotionnel, nécessite un traitement sémantique initial c’est-à-dire l’identification de l’image. Dans l’étude 3 nous avons analysé le développement de ces traitements auprès d’enfants de primaire et répliqué les résultats obtenus chez l’adulte à l’exception de l’effet d’association sémantique objet-contexte. Enfin, l’étude 4 explore les particularités du traitement des informations émotionnelles auprès d’enfants présentant un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité et suggère un traitement implicite des émotions préservé associé à un défaut du traitement sémantique des informations et donc de l’évaluation explicite des émotions.

Scènes visuelles, émotion, cohérence, catégorisation, contexte-objet.


15h30-15h45 DUCOURNEAU Emmanuel

Directeurs de thèse. Joël CAUDAU & Arnaud HALLOY

Le design de l’être : vers la conception d’un mode de relation au monde durable

Bricologie, Cartographie, Ontologie, Cognition, Innovation

Le Carré Hermès (CH) est un simple foulard de soie imprimé par l’entreprise Hermès depuis 1937. Son processus de création et de production est complexe, et son pouvoir de fascination est immense. Cette thèse démarre par une ontologie du CH. Il s’agit de cartographier l’objet pour évaluer la nature de son processus technique, mesurer l’étendue de sa création et de sa production, et sonder les origines de son pouvoir d’attraction. Une fois que le paysage créatif et productif du CH est déployé, il est question de procéder à une ontologie de l’artisan Hermès. Cela consiste à étudier la nature et l’étendue de son processus de cognition en fonction du degré bricologique des pratiques. Enfin, À partir de ce travail anthropologique sur le carré et l’artisan Hermès, il s’agit de mettre en place une

pratique du design orientée vers la conception d’un mode de relation au monde durable.


15h45-16h POLET Kévin

Directrice.eur de thèse. Galina IAKIMOVA & Alain PESCE

Cognition sociale et pathologies neurodégénératives: exploration des mécanismes neurofonctionnels et applications cliniques
La cognition sociale regroupe de nombreuses capacités parmi lesquelles la compréhension des émotions faciales, la Théorie De l'Esprit (TDE) ou encore l'empathie. Le décodage des émotions faciales s’effectue par la production d’un pattern régulier de mouvements des yeux sur les parties les plus saillantes du visage. Notre hypothèse est que les personnes atteintes de MA ou d’une autre maladie neuro-évolutive appliquent des stratégies d’exploration visuelle inappropriées pour décoder les émotions et les intentions d’autrui, entrainant une mauvaise interprétation des états mentaux des autres et par conséquent des comportements sociaux inadaptés.

Pour tester cette hypothèse, nous avons élaboré trois études, menées au Centre de Gérontologie Clinique Rainier III de Monaco, s’appuyant sur l’eye tracking (mesure des mouvements oculaires) auprès de participants volontaires, âgés « sains », ou atteints de MA, de dégénérescence fronto-temporale ou de maladie de Parkinson : 1) l’étude « Eye-ToM », centrée sur la reconnaissance des émotions faciales et la TDE ; 2) l’étude « Eye-Empath », centrée sur l’empathie ; 3) l’étude « EYE- TAR(MA) évaluant l’effet d’une remédiation de la reconnaissance des émotions

Nos résultats préliminaires permettent d’établir un lien entre exploration visuelle atypique, déficit de cognition sociale et troubles du comportement dans ces pathologies. Nous nous attendons à observer une amélioration de la cognition sociale et une baisse des troubles du comportement avec une modification des stratégies d’observation des visages chez les participants ayant bénéficié du protocole de remédiation. Enfin, nous évaluerons également les conséquences de ce type de prise en charge sur l’épuisement de l’aidant.
Cognition sociale, maladies neurodégénératives, eye-tracking, troubles du comportement, remédiation.


16h-16h15 BASSET Alice

Directeur de thèse. Jean-Michel VIVES

Le Masque comme médiation : enjeux cliniques et effets psychiques dans le champ des addictions

Il convient d’abord de repérer que l’objet masque, trop souvent associé à la métaphorisation du mensonge et de l'hypocrisie, ne se contente pas de questionner notre identité et les différents masques sociaux que nous endossons. Dans notre pratique clinique, nous proposons un dispositif de médiation par le masque en deux temps : le premier consiste en la création du masque, le second

propose une improvisation scénique à partir de l’objet créé.

Si le masque, toujours accompagné de «codes » et « d’interdits » tient une place singulière sur les scènes, qu'elles soient rituelles ou théâtrales, qu’en est-il de sa fonction et de ses conditions d'utilisation sur la scène thérapeutique ? 18 mois d’observations cliniques au sein d’un de ces ateliers proposés à des patients dits « addictés » nous permettent d’apporter quelques premiers éléments de réponses, et laisse déjà d'augurer de

l’importance d’un repérage métapsychologique au cœur de cette médiation.

Médiation, Masque, Addiction, Moi, Métapsychologie


16h15-16h30. Un quart de débat général et retour aux questions. FIN